Le cashback : une opportunité à saisir pour l’e-commerçant

0
277

Malgré l’intérêt croissant que les consommateurs portent aux achats en ligne, certains e-commerçants ne parviennent pas à rentabiliser leurs e-boutiques. Cela s’explique en partie par la saturation du marché avec l’arrivée massive de nouveaux acteurs. Pour pallier à cette concurrence grandissante, plusieurs vendeurs adoptent des stratégies innovantes. Ainsi, de nombreuses échoppes virtuelles intègrent un réseau cashback.

Comprendre le principe du cashback

Le cashback est un concept qui vient des États-Unis. Il consiste simplement à rémunérer les achats en ligne. Le montant versé dépendra de la somme dépensée. Du point de vue des acheteurs, il s’agit alors de recevoir un remboursement. Ce système s’apparente toutefois à un programme d’affiliation. À ce titre, l’e-commerçant doit solliciter une autre entité dans le but d’atteindre une vaste communauté. Par conséquent, le principal concerné doit contacter un cashbacker. Ce dernier créera une nouvelle place de marché pour le compte de la boutique partenaire sur sa plateforme. Cet affiliateur usera de tout son savoir-faire pour promouvoir les produits disponibles. Il recevra ensuite une commission dont il versera une partie à l’acheteur. Grâce à ce procédé ingénieux et à ce type de rétrocessions directes, l’e-commerçant n’aura plus rien à faire.

Bien entendu, le succès de cette stratégie repose sur la plateforme d’affiliation choisie. Le propriétaire de la boutique en ligne aura tout intérêt à choisir un site de cashback qui réunit un maximum de personnes, à l’exemple de Lyoness. Le portail doit également avoir une bonne réputation sans quoi cela entachera l’image de marque de l’enseigne.

À l’heure actuelle, des cashbackers proposent des systèmes innovants permettant aux commerçants traditionnels de profiter de cette offre. Les particuliers ont effectivement la possibilité de se servir d’une application et d’une carte de paiement pour valider les transactions auprès d’un magasin physique. Le cashback aidera les nouveaux arrivants à faire la promotion de leurs points de vente. D’ailleurs, les rabais se cumulent avec le remboursement offert. Ce qui facilite le lancement d’un produit.

En effet, les personnes inscrites sur les sites de cashback sont à l’affut des remises. Ils céderont aux offres des vendeurs qui veulent bien proposer des articles de qualité à un prix réduit. Cette solution s’adresse aussi aux voyagistes. Les voyages low-cost sont également très recherchés sur ces plateformes. De plus en plus de Français y réservent leurs billets d’avion pour les prochaines vacances.

Cashback : quels intérêts pour l’e-commerçant ?

Le marketing de l’affiliation a toujours été une valeur sûre pour les e-commerçants. Que ces derniers créent des pages affiliées par eux-mêmes ou rejoignent un réseau cashback, l’opération leur permet ainsi de gagner de nouveaux clients à moindre coût. Il s’agit avant tout de disposer d’un canal de vente supplémentaire. Dans le cas du cashback, la stratégie permettra d’augmenter son chiffre d’affaires de manière durable. En effet, il s’agit également d’un bon moyen de fidéliser les clients. Offrir des remboursements à tout-va suscitera certainement l’intérêt des acheteurs. Cela peut au passage contribuer à accroître l’impact des opérations promotionnelles.

D’ailleurs, le cashbacker a déjà mis en place ses propres programmes de fidélité. Ainsi, le pourcentage des rétrocessions augmente au fur et à mesure que le nombre des achats augmente. Comme évoqué précédemment, les résultats dépendront également de la popularité du site de cashback et des services qu’il propose. Pour trouver une plateforme attractive, il suffira de faire des recherches poussées sur internet. Quelques entreprises se sont bâti une solide réputation dans ce domaine.

Pour s’inscrire sur ces plateformes, l’e-commerçant devra préalablement négocier avec le cashbacker. Les deux parties devront fixer le montant de la commission pour chaque vente. Le montant peut être fixe ou proportionnel à la valeur du produit. Dans tous les cas, le gérant de la boutique a intérêt à évaluer la rentabilité d’un tel partenariat. Pour cela, il faudra prendre en compte le coût d’acquisition de chaque client. Pour ce qui est du mode de payement, les recettes seront directement versées à l’e-commerçant. Il devra ensuite s’acquitter des commissions à une date donnée.

Pour les plus sceptiques, il faut savoir que pratiquement tous les géants de l’e-commerce ont recours à ce système. Ces sites marchands emploient cette stratégie pour conserver leurs parts de marché. Cependant, ils choisissent méticuleusement les articles à vendre. Dans la majorité des cas, les e-shop optent pour le cashback pour écouler leurs stocks de marchandises invendues. Cette solution leur évite ainsi d’attendre les soldes pour réaliser une opération de déstockage.