Comment créer son entreprise ?

0
252

Plus de 600 000 français ont sauté le pas en 2018, pour devenir entrepreneur. Cette hausse de 17%, par rapport à l’année précédente, a de quoi donner envie à ceux que l’idée titille, depuis longtemps. Mais créer son entreprise, est-ce difficile ? Nous vous donnons quelques conseils.

Pour créer une entreprise, il est nécessaire de ne pas se précipiter et de procéder en suivant des étapes logiques. Car il ne suffit pas d’avoir une idée pour pouvoir se lancer.

Vérifier la faisabilité de votre projet :

Comment faire ? Il faut pour cela réaliser une étude de marché et un bilan prévisionnel sur deux ans. Ces deux tâches vont permettre les choses suivantes : Dans un premier temps, vous allez savoir si l’idée que vous avez en tête existe déjà (concurrence directe et indirecte), sur votre secteur géographique. Ensuite, il faut vérifier si des clients potentiels sont susceptibles d’être intéressés par ce que vous allez leur vendre.

Si vous pensez pouvoir trouver votre place sur ce secteur d’activité, quel qu’il soit, vous devez également déterminer si cela va être rentable. Il s’agit pour vous de dégager du bénéfice. Pour cela, vous devez arriver à évaluer quelles seront les dépenses sur deux ans (loyer, achat de matériel, charges, taxes sociales, impôts…) et les recettes (l’argent que vous allez percevoir, grâce à votre activité). Si vous dégagez du bénéfice dans cette estimation, votre projet mérite sans doute d’être creusé.

Avez-vous besoin d’un local ?

Nombreuses sont les activités qui ne nécessitent pas de local. Ainsi, les activités de coaching, de rédacteur freelance, par exemple, permettent d’effectuer le travail à domicile ou de se rendre chez les clients. Par contre, il vous sera difficile d’avoir votre propre restaurant, sans local. Ne vous y prenez pas à la dernière minute pour chercher la perle rare. Cet endroit doit être idéalement situé, pour attirer la clientèle, mais vous ne devez pas payer un loyer phénoménal qui alourdira vos charges. Enfin, une fois votre local trouvé, réfléchissez à son agencement et ce à quoi cela va correspondre en termes de coût. Ce dernier doit, bien entendu, figurer dans votre prévisionnel et votre plan de financement, pour ne pas être pris au dépourvu.

Vous faire accompagner :

Quand on a un projet, il est plus judicieux de se faire accompagner par des professionnels de la création. Même si vous maitrisez votre domaine de compétences, peut-être n’avez-vous pas exploré toutes les pistes en termes de financement possibles. Afin de minimiser les risques, il peut être intéressant, par exemple, d’intégrer une couveuse d’entreprise, qui vous permet de tester votre projet, grandeur nature, sans risque financier. Les organismes sont tout à fait à même de vous guider dans toutes ces étapes et de répondre à vos différentes questions.

Choisir le bon statut juridique :

Une micro entreprise n’est pas pareille qu’une SASU. En fonction de votre domaine d’activités, mais aussi de votre situation familiale et économique, vous ne porterez pas votre choix sur un statut au hasard. Il peut être difficile de saisir tous les enjeux de tel ou tel statut entreprise. C’est pour cette raison que demander un conseil n’est jamais superflu. Solliciter l’aide d’un professionnel peut s’avérer utile, d’autant que ces statuts doivent être mis par écrit. Ils vont régir l’ensemble de votre activité. Si vous avez des associés, ce montage est encore plus difficile à réaliser. Sachez que changer, après la création, peut souvent engendrer des difficultés.

Effectuer les démarches de création :

Après avoir validé avec succès toutes les étapes de la création, il faut maintenant immatriculer votre entreprise ; c’est-à-dire obtenir, entre autres, votre numéro SIRET. Ce numéro va figurer sur tous vos documents. Les frais d’immatriculation varient en fonction du statut que vous aurez choisi. Selon votre activité, sans doute serez-vous amenés à obtenir des autorisations ; si votre métier est réglementé.

Les actions marketing :

Pour qu’une entreprise soit pérenne, elle doit sans cesse se renouveler, faire le point sur ses points forts et ses points faibles. Il est indispensable de consacrer du temps et un budget à sa publicité et aux actions marketing. Certaines activités jouissent d’un bouche à oreille qui leur permet de ne pas avoir à y consacrer trop d’argent, alors que d’autres doivent se démarquer sans cesse de la concurrence. Veillez à toujours rester visible. En cela, les réseaux sociaux sont devenus des outils imparables.

La création d’entreprise est un cheminement lent, dont il faut respecter les étapes. A la clé, beaucoup de travail, certes, mais sans doute la joie d’avoir accompli un rêve et de pouvoir vivre de votre activité.