Devenir formateur en portage salarial : comment ?

0
115
Devenir formateur en portage salarial : comment ?

Devenir formateur en portage salarial : une option avantageuse à bien des égards. Découvrez comment faire pour devenir formateur porté.

Comment devenir formateur en portage salarial ?

Le métier de formateur est particulièrement attrayant et fait de plus en plus d’émules.

Il est exercé dans la majorité des cas par des professionnels à l’expérience éprouvée et avec une expertise reconnue dans un ou plusieurs domaines.

Même si les profils sont variables, une chose demeure : la nécessité de créer une entreprise ou d’être micro-entrepreneur pour exercer.

Toutefois, au vu des démarches administratives, du coût et de la charge de travail que cela implique, une autre option est possible : devenir formateur en portage salarial. Quelle est la procédure à suivre dans ce sens ?

Comment travailler comme formateur indépendant ?

Le statut de formateur indépendant est gratifiant et peut permettre de dégager des revenus confortables. Mais avant même de débuter, il faut satisfaire à certaines conditions.

La première consiste à se rendre en préfecture pour y effectuer le dépôt d’une déclaration initiale d’activité. Cette démarche est à réaliser au SRC (Service Régional de Contrôle de la Formation Professionnelle).

C’est dans ce même service que le formateur vient déclarer chaque année son BPF (bilan pédagogique et financier). À moins de devenir formateur en portage salarial, il lui faudra aussi réfléchir au choix de son statut juridique.

Outre le régime de la micro-entreprise dont les démarches ne sont pas très contraignantes, le formateur peut opter pour une entreprise unipersonnelle à responsabilité limité (EURL) ou une société à responsabilité limitée (SARL) qui nécessitent une procédure de création bien plus exigeante.

On mettra aussi le doigt sur le coût financier absorbé par les différentes procédures. Au-delà du processus de création, il faut aussi prendre en compte l’aspect gestion qui peut être éprouvant au quotidien, ce qui à la longue finit par éloigner l’entrepreneur de son objectif principal : former.

Au regard de ces différentes observations, devenir formateur en portage salarial apparaît clairement comme l’option la plus avantageuse, mais comment y parvenir ?

Si vous souhaitez en savoir plus sur le portage salarial, le site Ecodroit vous fournit plus d’informations sur cette thématique.

Devenir formateur en portage salarial : comment faire ?

Le process d’intégration dans une société de portage salarial est bien plus simple que celui de création d’une entreprise.

Il vous offre en plus l’occasion d’appréhender le marché sans risque. Mais qu’est-ce que le portage salarial a de si particulier ?

C’est tout simplement un concept innovant qui permet à différents professionnels d’exercer sous le couvert d’une structure juridiquement et structurellement établie.

Devenir formateur en portage salarial, c’est travailler en indépendant, mais percevoir ses rémunérations sous forme de salaires.

Cela s’accompagne de tous les avantages inhérents au salariat, c’est-à-dire, entre autres, la couverture chômage, la couverture santé, les cotisations retraite, etc.

Le formateur peut prospecter librement ses clients et convenir de ses honoraires. Il n’est pas directement payé par l’entreprise cliente.

Cette dernière passe par la société de portage qui reverse son salaire au porté après avoir déduit ses frais de gestion.

Débarrassé des contraintes administratives, le formateur peut disposer de son temps pour accroître son portefeuille de clients et partant, ses revenus.

Devenir formateur en portage salarial est par conséquent la voie idéale pour s’épanouir complètement dans son activité.

Pour bénéficier de ce statut, il faut bien entendu apporter à la société de portage la preuve de ses compétences et de son expertise.

Différents justificatifs sont donc requis, notamment les diplômes, les certifications le cas échéant, un CV, ou toute autre pièce jugée utile.

Si la candidature est validée et acceptée, la société de portage met à la disposition du salarié porté son numéro d’agrément. A partir de ce moment, le formateur peut commencer son activité en toute liberté.

Bénéficier de la force d’un réseau avec le portage salarial

Le fait de devenir formateur en portage salarial ne se résume pas à un numéro d’agrément. Cela ouvre également d’autres perspectives en termes d’opportunités.

Ces opportunités, c’est d’un côté l’intégration dans un pool de professionnels qui ont en commun la passion de la formation. D’un autre côté, c’est l’accès au réseau de partenaires de la société de portage, ce qui implique des chances accrues de trouver plus de clients.

En outre, les formateurs portés bénéficient régulièrement d’évènements professionnels comme des séminaires ou des formations qui leur permettent d’affiner leurs connaissances.

Sachant que l’expertise est une réelle plus-value, devenir formateur en portage salarial se présente comme une véritable aubaine.

La formation : des débouchés prometteurs

La performance et la productivité font partie des facteurs de croissance d’une entreprise. Ces éléments sont tributaires des compétences des collaborateurs.

Les entreprises n’hésitent pas à investir dans la formation de leur personnel pour approfondir leur expertise ou pour leur apporter de nouvelles connaissances. La demande de formateurs expérimentés est donc très forte.

Il appartient aux formateurs de proposer des programmes de qualité afin d’intéresser le plus de clients possible.

Différents domaines sont concernés, notamment les ressources humaines, la communication, la comptabilité, le développement personnel, etc.

Dans le but d’optimiser ses chances de succès et d’augmenter sa visibilité, devenir formateur en portage salarial s’impose comme la solution la mieux indiquée.