Comment va évoluer le prix du gaz en 2023 ?

0
670

Après la panique de 2022, le prix du gaz reste au cœur de l’intérêt des Français. En effet, les répercussions de la guerre en Ukraine vont peut-être continuer à se faire sentir, et ce, alors que de nombreux foyers continuent à se chauffer au gaz. 

Est-ce que le prix du gaz va évoluer en 2023 ? 

Ce qui pèse sur l’évolution du prix du gaz en 2023

Le prix du gaz a été un sujet phare de l’année 2022. Avec la guerre en Ukraine et la fin de l’approvisionnement en gaz naturel russe, il y avait la crainte que l’Europe puisse manquer d’énergie durant l’hiver. Cela s’est donc traduit par une course effrénée des états pour acheter le plus de gaz possible afin de remplir les réserves, ce qui a donc fait monter les prix. En effet, le prix du gaz dans les contrats à long terme est quasiment resté stable, alors que les contrats de livraison à court terme se sont disputés à prix d’or. 

Afin de réduire l’impact de cette crise énergétique sur les foyers français, le gouvernement a donc mis en place un bouclier tarifaire pour le prix du gaz et de l’électricité. La situation ne pouvant pas s’améliorer rapidement, l’État a décidé de prolonger cette aide jusqu’à la fin du mois de juin. Alors que le prix du gaz à flambé partout en Europe, les foyers français devraient ainsi ne voir qu’une hausse du prix du gaz réglementé de 15% maximum d’ici là.

Cela veut donc dire qu’en fonction de votre fournisseur de gaz vous pouvez avoir une hausse moins importante ! Pour trouver le fournisseur qui vous convient le mieux, n’hésitez pas à utiliser un comparateur de gaz. Il faut toutefois faire attention à un point : le prix du gaz réglementé par l’État s’arrête en juillet 2023. On peut donc penser que le prix du gaz va continuer à augmenter dans la deuxième partie de l’année. 

Quel est le prix du gaz en 2023 ? 

Le tarif réglementé du gaz est fixé par le gouvernement et va ensuite varier légèrement d’un fournisseur à un autre. Si le prix du m³ ne change pas beaucoup, la différence de prix entre les fournisseurs de gaz va dépendre du prix de l’abonnement. Le prix du gaz est le suivant : 

  • 0,1043 € TTC par kWh en zone 2 pour les tarifs B1 et B2i
  • 0,1284 € TTC par kWh pour les tarifs Base et B0

Ces prix sont cependant amenés à évoluer au cours de l’année, mais pas de plus de 15% d’ici juin. Malgré cette augmentation du prix du kWh de gaz, cette énergie reste compétitive avec l’électricité. Concernant les abonnements, nous pouvons vous donner un ordre de grandeur avec les prix d’Engie, le fournisseur historique. Les tarifs des abonnements de gaz d’Engie oscillent entre 8,51 € pour la formule la plus légère et 20,82€ pour la plus importante. C’est donc principalement votre consommation de gaz qui va influer sur votre facture d’énergie. 

Le prix du gaz en citerne en 2023

Le gaz en citerne est une bonne alternative au gaz de ville lorsque l’on n’est pas connecté au réseau. Cela permet de pouvoir se chauffer avec une autre énergie que l’électricité et le fioul tout en étant à la campagne. Le prix du gaz en citerne n’est lui pas réglementé, ce qui implique donc une grande différence de tarif d’un fournisseur à un autre. La fourniture de gaz va ainsi varier de moins de 3000 € à plus de 4000 €. Votre région va également influer sur le prix de fournisseur, car certains endroits ne sont desservis que par une seule entreprise

Afin de trouver un fournisseur de gaz en citerne moins cher, vous pouvez également utiliser un comparateur. Cela permet de s’informer sur le prix des citernes et leurs possibles locations. En effet, le marché du gaz en citerne est particulier. En plus de la fourniture de gaz, les contrats peuvent également inclure l’installation d’une citerne de gaz. Si votre logement n’en est pas déjà doté, vous pouvez en faire la demande à votre fournisseur pour lui en louer ou lui en acheter une. À la fin du contrat, le fournisseur vous proposera alors soit de vous vendre la citerne soit de venir la reprendre si vous ne souhaitez pas continuer avec la même entreprise.