Quand Amazon prend le pouls de nos émotions….

0
279

Malgré tous vos efforts pour cacher vos sentiments, bientôt un bracelet capable de détecter si vous êtes joyeux, satisfaits, triste ou déçu, pourra déceler toutes vos émotions sans que vous n’ayez besoin de les exprimer.

D’après Bloomberg, le Lab126 la société de recherche et de développement appartenant à Amazon serait en train de développer un modèle de bracelet intelligent capable de décrypter les émotions humaines. Le fameux bracelet intelligent, baptisé projet « Dylan », serait capable de détecter et analyser les émotions grâce à la voix.

Le bracelet intelligent, cousin d’Alexa, serait en phase de test

Après le développement des assistants virtuels et les enceintes connectées destinées à simplifier la vie quotidienne des utilisateurs, le bracelet sur lequel l’équipe du Lab126, le groupe de développement derrière les enceintes intelligentes Echos et les logiciels Alexa, travaillerait en ce moment viserait à aller plus loin.

Ainsi, le nouveau bracelet activé par commande vocale que serait en train de développer l’un des membres des GAFA, est spécialement conçu pour détecter les émotions de son utilisateur à travers les différentes intonations de sa voix. Même si l’on n’en sait pas plus sur sa fiabilité, le projet entrepris par le géant Amazon, serait actuellement en phase de test. Cet objet connecté est présenté dans les documents internes inspectés par Bloomberg, comme étant un produit de santé et de bien-être mais pourrait bien servir à des fins commerciales  

Le nouveau bracelet intelligent serait doté de microphones associés à un logiciel spécifique capable d’analyser et de détecter les principales émotions humaines : la joie, la colère, le chagrin, la tristesse, la peur, le dégoût, l’ennui, le stress ou d’autres états émotionnels. Même si son mode de fonctionnement n’a pas été clairement identifié, il serait associé à une application sur smartphone.

Décrypter les émotions humaines, à quelles fins ?

Même s’il est décrit actuellement comme un objet de santé, on ne sait pas si ce dernier deviendra un jour un dispositif commercial à part entière. En effet, cette technologie pourrait à terme aider les utilisateurs à mieux comprendre les produits de santé, les entreprises pharmaceutiques à effectuer un meilleur ciblage et les assistants intelligents à faire des recommandations de produits plus affinées.

Cependant, cette nouvelle innovation capable de déceler des émotions humaines, relance la polémique suscitée par nombre d’objets connectés ayant accès aux données personnelles des utilisateurs mais surtout de la nécessité de réguler les Gafa. Ainsi, le concept de ce bracelet est également de nature à alimenter le débat sur la quantité et le type de données personnelles collectées par les géants de la technologie, qui collectent déjà de nombreuses informations sur leurs clients.

En développant ce type d’objet, Amazon tenterait  de rendre Alexa omniprésente

L’idée derrière le développement de ce bracelet serait, selon certains observateurs, celle de rendre Alexa mobile et omniprésente dans la vie des utilisateurs. Les projets de développement d’objets connectés par souligneraient l’ambition d’Amazon de devenir un fabricant de premier plan de logiciels de reconnaissance vocale de pointe et d’électronique grand public.

La ligne de haut-parleurs intelligents Echo et le logiciel vocal intégré Alexa ont déjà contribué à populariser l’utilisation des commandes vocales à la maison. Mais Amazon veut à travers ses nouvelles innovations d’objets connectés, suivre ses clients en dehors de leur maison.

Ainsi ces derniers temps, Amazon aurait investi des efforts dans la conception d’écouteurs sans fils fonctionnant un peu à la manière des AirPod d’Apple, accompagnant ainsi les clients à tout moment dans leurs activités quotidiennes en dehors de leur bureau ou de leur domicile.

Le géant Amazon aurait également conçu des enceintes spécialement destinées aux voitures, les Echos Auto embarquant eux aussi le logiciel Alexa. Il s’agirait d’un ensemble de haut-parleurs et de microphones destinées à arborer les tableaux de bord des voitures fonctionnant également  à travers une application installée sur un smartphone.