Comment choisir un coach de manager : 10 Critères Essentiels

0
23
coach de manager

En période de récession, les entreprises doivent faire « plus avec moins ». Procéder à un coaching de manager pour le personnel à fort potentiel est un moyen de tirer le meilleur parti des compétences non exploitées. Généralement, les cadres choisissent un coach sur recommandation de leurs collègues, sans tenir compte de leurs besoins personnels. Comment éviter d’engager un coach qui vous parait bon, mais qui ne vous poussera peut-être pas à vous améliorer ?

1. Choisissez-le pour le soutien et la capacité à vous faire relever les défis


Vous êtes plus susceptible de vous ouvrir à un coach qui crée un environnement sûr et confidentiel. Les coachs accomplissent cela en partie en démontrant qu’ils vous comprennent et respectent vos intérêts, vos valeurs et vos préoccupations. Cela vous permet de vous sentir accepté, d’être honnête à propos de vos pensées et de vos sentiments, et d’être plus disposé à essayer de nouveaux comportements.

Les coachs qui n’ont pas la capacité ou le courage de vous pousser hors de votre zone de confort ne font pas leur travail.

2. Choisissez-le pour la relation de coaching


Les bons entraîneurs utiliseront leur expérience personnelle pour vous apprendre à vous connaître. La façon dont vous traitez votre coach reflète la façon dont vous traitez les autres.

Un coach efficace détectera et déchiffrera les subtilités des interactions de ses clients. Ils fourniront un feedback sur la façon dont le comportement d’une personne influe sur les autres relations et les objectifs.

Choisissez un coach qui peut soulever des questions de manière impartiale et vous montrer comment vos comportements affectent les autres.

3. Choisissez-le pour les feedbacks


Votre coach devrait vous aider à développer les compétences nécessaires pour créer des relations dans lesquelles vous pouvez demander un feedback honnête sur une base continue.

Au lieu d’encourager la dépendance, votre coach devrait vous apprendre à gérer votre développement. Après une première évaluation, un bon coach vous montre comment nouer des liens avec vos collègues et leur apprend à formuler des commentaires utiles et spécifiques plutôt que des jugements vagues.

4. Choisissez-le pour clarifier les valeurs et les objectifs


Des coachs qualifiés vous aident à clarifier vos objectifs de développement, de carrière et de vie. Ils devraient également vous apprendre à déterminer vos besoins, vos désirs, vos préoccupations et vos limites dans n’importe quelle situation particulière. Cela vous permettra d’être plus à l’aise et d’agir systématiquement lorsque vous atteignez vos objectifs, même dans des circonstances complexes.

5. Choisissez-le pour structurer le processus de développement


De nombreuses personnes ont tendance à laisser passer les séances de coaching de manager lorsque des problèmes de travail urgents surviennent ou lorsqu’elles éprouvent une résistance inhérente au changement. Ensemble, vous et votre coach élaborerez une feuille de route qui définira les objectifs et fera évoluer le processus au fil du temps.

6. Choisissez-le pour élargir les perspectives


Votre coach devrait vous aider à comprendre et à vous libérer de toute croyance ou supposition limitative. Un changement de perspective peut être le facteur le plus important pour s’améliorer. Il modifiera vos hypothèses, élargira l’information que vous trouvez utile, modifiera votre rendement en matière de compétences clés et améliorera votre capacité à créer de la valeur organisationnelle.

7. Choisissez-le pour l’enseignement de nouveaux concepts et compétences


Vous êtes peut-être tellement absorbé par votre environnement de travail que vous n’avez jamais développé une compréhension claire de votre rôle. Un bon coach vous aidera à prendre du recul et à vous faire une idée plus claire de ce qui fait et ne fait pas partie de votre rôle.

Les bons coachs présentent un modèle mental de ce que signifie le leadership, ce qu’il faut pour être efficace et les compétences clés requises. Ils devraient enseigner des compétences adaptées à la situation particulière de chacun et aider à leur mise en œuvre dans les interactions quotidiennes.

8. Choisissez-le pour la confidentialité


La confiance est essentielle dans la relation de coaching. Votre coach doit naviguer efficacement dans des eaux risquées remplies d’informations sensibles et confidentielles. Parce qu’un coach peut être engagé avec plusieurs membres d’une même organisation ou d’une même équipe, il est essentiel de respecter les limites et de préserver la confidentialité.

Lorsque vous interviewez des coachs potentiels, renseignez-vous sur la façon dont ces situations sont gérées. Comment ont-ils fait face à des défis similaires dans le passé ?

9. Choisissez-le pour l’influence des points de vue sur vous


Le changement de comportement n’est pas le seul objectif du coaching. Les coachs aident également les collègues à remarquer les changements que vous apportez, les invitent à s’impliquer dans votre développement et éventuellement à changer leur comportement par rapport à vous. Si votre coach ne soulève pas ce point dans vos conversations initiales, assurez-vous qu’ils sont inclus dans le processus de coaching.

10. Rôle qu’un coach ne devrait pas jouer


Un coach n’est pas un psychanalyste. Les coachs ne devraient pas s’occuper strictement de votre adaptation personnelle et de vos problèmes psychologiques, même s’ils sont qualifiés et autorisés à le faire. Votre coach doit continuellement vous aider dans le contexte de votre performance organisationnelle et de vos objectifs d’affaires.

Conclusion


Les méthodologies de coaching varient considérablement. Certains commencent par des évaluations à 360°, d’autres par des entretiens approfondis. Quoi qu’il en soit, votre coach doit définir clairement le début, le plan de développement et la conclusion du processus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici