Acheter un bien immobilier en faisant des économies ? C’est possible !

0
391
Faire des économies lors de son achat immobilier

C’est le moment de se lancer dans un achat immobilier ! En effet, les taux d’emprunt sont actuellement très faibles, et vous avez tout intérêt à devenir propriétaire. Pourquoi ? C’est très simple : vous paierez des mensualités inférieures ou égales à votre loyer actuel, mais vous obtiendrez un patrimoine à la clé. Fantastique !

Évidemment, achetez un bien demande plus de vigilance car cela engendre des frais. Néanmoins, si vous appliquez la bonne méthode, vous serez en mesure de mener à bien votre projet sans encombre !

C’est pour cela que nous vous avons concocté un article sur mesure, afin de vous faire économiser à chaque étape de l’achat. C’est parti !

1. Soyez économe dans le choix de votre budget

Il y a sur le marché une infinité de biens immobiliers de toutes tailles et de tous types. Même si vous avez une certaine idée de ce à quoi devrait ressembler votre prochaine maison, il est important de commencer à faire une première sélection.

Pour cela, vous devrez tout d’abord fixer votre budget immobilier : c’est la somme maximale que vous êtes prêt à débourser pour votre bien. Pour faire des économies, ne vous laissez pas trop influencer par la mode dans le choix de l’emplacement de votre logement.

Soyez ouvert dans votre approche, et considérez des zones que vous ne connaissez pas : vous trouverez plus de bons plans !

À moins que vous ne soyez millionnaire, vous allez probablement emprunter à la banque pour financer ce budget. Ainsi, ce dernier dépendra de votre capacité d’emprunt : le montant maximal que la banque acceptera de vous prêter.

Cette capacité dépend de plusieurs paramètres dont votre épargne, votre situation professionnelle, et la discipline avec laquelle vous gérez vos comptes.

Si vous comptez économiser, fixez-vous un budget légèrement inférieur à votre capacité d’emprunt : cela vous ajoutera des contraintes dans le choix du bien, et vous aurez ainsi davantage tendance à chercher des bons plans.

Cela ne veut pas dire que vous allez emprunter moins : vous pouvez tout-à-fait emprunter à capacité maximum, et utiliser l’excédent financier pour réaliser des travaux et ainsi augmenter la valeur de votre bien !

Il est possible d’estimer rapidement votre capacité d’emprunt via des simulateurs sur internet. Par exemple, le site Pretto.fr propose un simulateur simple, rapide et efficace.

Si vous souhaitez emprunter par la suite et trouver l’offre la plus avantageuse, les conseillers Pretto vous aideront dans vos démarches !

Dès que vous connaîtrez votre budget, lancez-vous dans l’exploration du marché immobilier dans la zone qui vous correspond.

Pour cela, vous avez de multiples solutions : agences, applications, sites internet…Il s’agit d’avoir une première impression de la structure du marché, qui permet d’affiner encore plus vos critères.

2. Choisissez votre bien en faisant preuve d’intelligence financière

Comme mentionné plus haut, les agences immobilières sont la solution traditionnelle à la recherche de bien.

Leur service est pratique et agréable, mais il a un prix : vous perdrez entre 3 et 8% du prix de vente en frais d’agence. Ajoutés aux frais obligatoires de notaire et aux frais d’agence, le prix réel de votre achat risque de gonfler excessivement.

Si vous avez confiance en votre flair, vous pouvez acheter en prenant contact directement avec le vendeur.

Cela vous permettra de faire des économies significatives, car vous ne paierez pas de frais d’agence ! Rendez-vous pour cela sur des plateformes de mise en relation comme Particulier à Particulier, Le bon coin ou encore Se Loger…Attention : ne pas passer par une agence demande une vigilance renforcée.

Ainsi, soyez incollable sur les prix moyens au m² dans le quartier que vous visitez, afin de déterminer si le vendeur gonfle excessivement la valeur du bien. De plus, soyez attentif aux imperfections lors de votre visite : celles-ci pourraient demander des travaux, et justifient une baisse du prix.

Pour faire des économies, vous pouvez donc négocier le prix du bien à la baisse, en vous appuyant sur les prix moyens au m² dans le quartier ou sur des défauts qui impliquent des travaux. Pour peser davantage dans la négociation, rassurez le vendeur sur votre capacité à le payer via une attestation de financement.

Vous pourrez alors signer un compromis de vente qui sécurise la transaction (une avance est à verser au notaire à ce moment-là). Il vous reste 60 jours pour trouver un financement.

3. Economisez sur votre prêt immobilier

Le prêt immobilier engendre une série de frais : pas seulement les intérêts, mais aussi les frais d’assurance et de garantie. Pour obtenir un prêt aux conditions avantageuses, mieux vaut décrocher un taux d’intérêt faible et des frais d’assurance et de garantie modestes.

Si vous allez voir une seule banque, et que celle-ci vous fait une certaine offre, vous ne saurez jamais si vous auriez pu obtenir mieux ailleurs.

Pour le savoir, l’idéal serait de prendre rendez-vous avec toutes les banques du marché. C’est difficilement faisable ! Heureusement, vous pouvez engager un courtier immobilier pour faire ce travail à votre place.

Ce dernier est un expert du crédit immobilier qui constitue pour vous votre dossier, et négocie en votre nom auprès des banques pour vous obtenir les conditions les plus avantageuses. Malheureusement, ce service est généralement payant.

4. Confirmer l’achat grâce à l’accord de principe

Quand vous aurez trouvé le meilleur prêt, il vous suffira d’envoyer votre dossier à la banque et d’attendre son acceptation. Si elle a lieu, vous recevrez un accord de principe qui résume les conditions du crédit.

Dès que ce document arrive dans la boîte aux lettres, vous pouvez prévenir le vendeur et lui confirmer votre décision d’achat !

5. Acceptez l’offre de prêt et passez chez le notaire

Afin de confirmer votre adhésion au prêt, il vous faudra signer la demande de prêt à la banque. Cela implique également de faire une demande d’assurance de crédit, qui requiert le remplissage d’un questionnaire médical confidentiel.

Si vous hésitez dans le choix de votre assurance, vous pouvez également demander de l’aide à un courtier en ligne. Ce sera plus facile d’économiser sur l’assurance si vous êtes jeune et/ou si votre profil présente un risque faible.

Vous recevrez ensuite une offre de prêt, que vous ne pouvez pas signer et renvoyer avant 10 jours à compter de la date de réception.

Vous ne pouvez pas non plus trop attendre ; vous devez répondre dans les 30 jours à compter de la date de réception.

Si vous refusez finalement l’offre, la banque ne vous facturera pas. Cependant, vous perdrez l’avance versée au notaire lors de la signature du compromis de vente.

Vous pouvez maintenant vous rendre chez le notaire pour la signature de l’acte authentique et devenir officiellement propriétaire. Vous n’avez plus qu’à déménager !