Zoom sur les nouvelles technologies au service de l’expertise comptable !

0
151
Les nouvelles technologies au service de l’expertise comptable

La comptabilité n’est pas une nouveauté, certes : On en retrouve des traces jusqu’en Mésopotamie datant de plus de deux millénaires avant notre ère.

En revanche, la comptabilité moderne, autrement dit, “à partie double”, existe depuis le 15ème siècle. Mais nous entrons désormais dans une nouvelle ère.

Avec l’apparition d’internet et de logiciels performants, le travail en cabinet a déjà considérément évolué au cours de ces dernières années. Cependant on a toujours besoin de comptables afin de saisir ces données et en tirer des conclusions. 

Mais les nouvelles technologies sont sur le point de changer non seulement la manière de travailler, mais également de changer les acteurs !

Parmi les capacités de ces nouveaux systèmes dits “experts” on retrouve notamment : la comparaison de factures, l’automatisation des saisies, la catégorisation de documents, … Grâce à ces outils, les professionnels peuvent gagner désormais beaucoup plus de temps, et profiter également de belles économies.

Du comptable au développeur 

Il s’agit d’une des premières évolutions à venir dans le futur de la comptabilité : les comptables, aujourd’hui majoritaires dans les cabinets traditionnels, sont sur le point de changer de manière de travailler, car leur profession a énormément évolué. 

Certes, les collaborateurs sont encore occupés à enregistrer les données comptables de leurs clients, calculer les salaires et s’occuper d’innombrables tâches comptables jugées aujourd’hui répétitives. 

Cependant, les choses changent. Certaines solutions comptables en ligne telles que Dougs proposent la récupération automatique des informations et leur comptabilisation en temps réel dans une application intelligente.

Grâce à ce type d’outil, fini la perte ou l’oubli de données comptables. Toutes les informations récupérées sans effort permettent une prise en compte immédiate. C’est un gain de temps évident. 

Mais cette évolution ne s’est pas produite en un jour. Pour mener à bien cette entreprise, il faut engager de nombreux développeurs qualifiés, afin de développer et d’entretenir ces nouveaux outils.

Les cabinets de comptabilité ne sont donc plus le terrain de chasse exclusif des experts-comptables. Ils les partagent désormais avec des équipes orientées tech. 

Quelles sont ces nouvelles technologies ?

Mais alors, quelles technologies ont pu permettre une telle évolution ? Internet, tout d’abord, s’est largement développé. Il procure désormais un accès permanent et de n’importe où à ce type de données.

Cela a très largement accéléré la tendance vers le mode SAAS. Alors qu’auparavant le chef d’entreprise devait continuellement échanger avec un comptable attitré, il se réfère désormais à un outil directement présent depuis sa poche. Mais ce n’est pas tout.

De nouvelles techniques sont également apparues : de nouvelles formules, de nouveaux outils de calculs, de reconnaissance, de nouveaux outils numériques intelligents en somme, capables de comptabiliser de plus en plus d’informations en moins de temps, s’inscrivent également dans cette tendance actuelle à la dématérialisation et la disponibilité des services.

Sans pour autant aller jusqu’à parler d’intelligence artificielle, ces nouvelles technologies utilisées en comptabilité sont multiples : machine learning, scoring, algorithmes divers, …

Le machine learning, par exemple, est une technologie intelligente permettant aux ordinateurs d’apprendre sans avoir été exactement programmés dans ce but. 

Cependant, les ordinateurs ont besoin de traiter d’énormes quantités de données. En effet, ils ont besoin d’analyser pour apprendre et se développer.

C’est pourquoi le développeur doit “nourrir” la machine avec de nombreuses données comptables dans le cas des experts comptables. La machine va pouvoir apprendre à les identifier, dans un but organisationnel.

De manière générale, le machine learning a plusieurs objectifs en comptabilité. Dougs s’en sert notamment pour la reconnaissance et la catégorisation des opérations bancaires de ses utilisateurs.

Le scoring, quant à lui, est notamment utilisé dans la reconnaissance de factures. Il sait reconnaître et faire matcher des données entre elles. Grâce à lui, les logiciels de traitement s’occupent de lire, analyser, et catégoriser toutes les factures saisies dans la base de données.

Ces nouvelles technologies n’en sont qu’à leur balbutiements. Représentées par des systèmes innovants et intelligents, comme ceux présents chez Dougs, elles permettent ainsi une bien meilleure optimisation de la gestion des entreprises, et ce sur de multiples dimensions.

Le potentiel est extrêmement important, et les équipes tech et comptables de Dougs font tout pour mettre ces solutions du futur à profit des entrepreneurs d’aujourd’hui.