Industrie agroalimentaire : pourquoi est-il important de subventionner le secteur ?

0
416

En France comme en Europe, le secteur agroalimentaire a été fortement impacté ces dernières années. La crise sanitaire, l’inflation, la guerre en Ukraine, voici autant de situations qui ont entraîné des perturbations sur le marché. Mais malgré ces différentes crises, la France s’en sort plutôt bien. Au sein de l’Union Européenne, elle s’affiche comme le premier producteur agricole. Toutefois, sa croissance est freinée et il est important que l’État accompagne le secteur. Pourquoi le financement public pour l’industrie agroalimentaire est-il nécessaire ?

Comment se porte l’industrie agroalimentaire en France ?

L’agroalimentaire est l’un des secteurs les plus résilientes. Malgré le contexte très défavorable, la filière tient. Les innovations, les créations d’emplois et les exportations continuent. En France, ce secteur industriel vient en tête du classement des chiffres d’affaires et de la création d’emplois. En 2021, selon l’Association nationale des industries alimentaires, le secteur compte 17 372 entreprises pour 459 803 employés avec un chiffre d’affaires qui s’élève à 198 milliards d’euros. 

La filière constitue un véritable appui à la balance commerciale du pays. Cependant, sa résilience est de plus en plus mise à l’épreuve. En dehors des crises telles que l’inflation ou la guerre en Ukraine, le secteur doit faire face au poids de la fiscalité et de la réglementation. Ces différents facteurs affaiblissent la compétitivité des entreprises par rapport aux concurrents. D’où, il est crucial que l’État soutienne la filière avec une aide agroalimentaire qui permettra aux producteurs de mieux gérer les difficultés.

Pourquoi subventionner l’industrie agroalimentaire en France ?

Il existe diverses raisons pour lesquelles l’État doit subventionner l’industrie agroalimentaire. Ce secteur représente à lui seul 4 % du PIB. C’est le socle du savoir-faire français dans le monde. Les produits de consommation de certains pays européens sont cultivés en France. 

Apporter un soutien à l’économie française

Les raisons du financement de l’industrie agroalimentaire sont d’abord économiques. Le poids que représente le secteur pour l’économie française est important. L’État tire d’énormes avantages de la production et de l’exportation des produits agricoles. Cela permet d’assurer l’autosuffisance alimentaire et de proposer à la population des produits cultivés et transformés localement dans le strict respect d’hygiène et de l’environnement. 

Au regard de ces avantages, un effondrement de l’industrie agroalimentaire impacterait profondément l’économie française. La capacité de production des entreprises sera affaiblie, des milliers de salariés se retrouveront sans emploi et les consommateurs seront en difficulté. Les subventions publiques sont donc indispensables pour aider les agriculteurs à maintenir leur performance.

Favoriser davantage le développement de l’industrie agroalimentaire dans le monde

Le secteur agroalimentaire français est l’un des plus développés et rentables au monde. Le pays vient en tête du classement en Europe et dans le monde en matière de production de nombreuses matières premières. Toutefois, le secteur a encore du chemin à faire et les aides publiques sont essentielles.

En effet, face à la demande croissante, les producteurs se heurtent à de nombreuses contraintes. Pour aider le secteur, l’État doit penser à l’assouplissement de certaines règles et à la subvention de certaines dépenses. Avec ces mesures, les producteurs auront beaucoup plus de facilité à augmenter la production et à renforcer l’économie française.   

Aider les entreprises à faire face à la transition écologique

L’un des défis de taille qui ralentit le développement de l’industrie agroalimentaire dans le monde est la sauvegarde de l’environnement. Les entreprises du secteur sont les plus polluantes, provoquant ainsi le réchauffement climatique. La limitation de l’empreinte carbone imposée est un facteur qui les empêche d’augmenter la production agricole.Pour se conformer aux normes écologiques, il faut revoir la logistique, notamment les machines qui émettent plus de CO2.

Cela signifie que les entreprises doivent se débarrasser de leurs vieilles machines polluantes pour se doter de nouveaux équipements modernes qui coûtent extrêmement cher. Avec l’aide de l’État, les producteurs peuvent acquérir facilement ces équipements modernes qui permettront d’accélérer la transition écologique et d’augmenter la production agricole.

Quelles sont les aides publiques pour le secteur agroalimentaire ?

Les subventions accordées aux entreprises du secteur agroalimentaires peuvent être de différents types : les aides financières et les aides matérielles.

Les aides financières

Les aides financières sont les subventions les plus sollicitées par les entreprises. Pour cause, la grande majorité des besoins des producteurs sont d’ordre financier. Ils peuvent aisément se servir de ces montants octroyés pour gérer les dépenses les plus urgentes. Aussi, ces fonds peuvent être utilisés pour développer leurs activités. C’est donc, pour l’État, une manière de booster la production agricole. 

Les aides matérielles

L’industrie agroalimentaire utilise de matériels importants tels que les charrues, les tracteurs, les pulvérisateurs, etc. L’achat de ces équipements nécessite des moyens colossaux. Plutôt que de les laisser investir leur capital, l’État peut faire don de ces matériaux aux entreprises ou contribuer à leur achat en prenant en charge une grande partie des dépenses. Plus le secteur sera moderne, plus les investisseurs seront intéressés. Tout ceci permet d’augmenter la production et la transformation des matières premières.