A quel indicateur technique se fier pour investir en bourse ?

0
93

Tous les investisseurs sont à la recherche de la meilleure méthode pour investir en bourse.

Cette recherche de la meilleure technique peut même parfois devenir un véritable parcours du combattant, car le nombre de stratégie pour investir sur les marchés augmente avec le temps et de nombreux analystes proposent souvent des versions améliorées d’indicateurs classiques et célèbres.

Ces méthodes qui permettent d’investir sur les marchés boursiers ou faire du trading sont généralement constituées de différents indicateurs et oscillateurs d’analyse technique.

Il y a des traders qui préfèrent utiliser le moins de signaux possible, alors que d’autres remplissent littéralement leur écran d’outils d’analyse pour investir sur le marché action ou Forex , car il est bien connu qu’en analyse technique ou dans l’étude de l’évolution des marchés boursiers, les indicateurs techniques sont les plus fiables lorsqu’ils sont utilisés en combinaison avec d’autres outils d’analyse technique.

Toutefois, il existe une méthode qui regroupe toute les notions que l’on peut retrouver en analyse boursière.

Il s’agit d’une technique japonaise, cet outil bien connu des traders professionnels est connu sous le nom d’indicateur ICHIMOKU , cette stratégie met en évidence la tendance d’un actif, ses points d’entrées et de sorties, ses niveaux de support et de résistance, et produit également des signaux d’achat et de vente.

Même, si la plupart des investisseurs particuliers qui souhaitent faire du trading sont généralement littéralement stupéfaits par l’appellation ou l’approche compliquée que l’on peut attribuer a certains indicateurs, il est important de signaler que la réalité est beaucoup plus simple que ce que l’on peut s’imaginer ou trouver dans dans les manuels d’apprentissage au trading, car les indicateurs sont souvent basés sur des formules simplistes.

Qu’est-ce qu’un indicateur technique ? 

Un indicateur technique comprend une ou plusieurs formules mathématiques qui utilisent le prix d’un actif, le temps et parfois le volume.

Pour calculer un indicateur, une formule aura souvent tendance à prendre le cours d’un titre à partir de quatre unités de temps, comme le prix d’ouverture, le cours de clôture , le prix le plus haut et le cours le plus bas, à l’exception de quelques indicateurs qui n’utilisent que le cours de clôture.

En ce qui concerne le temps, la plupart des indicateurs utiliseront une seule unité de temps, mais certains en utilisent 2, voir 3 comme l’indicateur Ichimoku qui utilise 3 périodes : la Tenken sen : 9 périodes, la Kijun sen : 26 périodes et enfin la
Senkou Span B : 52 périodes.

Rajouté au volume, ces données servent à alimenter la formule de l’indicateur d’où une valeur en résulte.

Ce résultat est généralement un nombre qui nous aide à prendre une décision sur le marché boursier. 

Cette valeur peut servir à prendre une décision d’achat ou de vente en fonction du niveau atteint, de l’orientation que forme la courbe de cette valeur, ou tout simplement en prenant la valeur numérique comme point d’entrée ou de sortie sur un actif.
Par exemple un indicateur ADX supérieur à 25 est généralement synonyme d’une tendance marquée, quelle soit haussière ou baissière.

Comment utiliser l’indicateur ICHIMOKU ? 

Créé à partir de 4 lignes différentes (Tenkan Sen ,Kijun Sen , Senkou Span 1  ,Senkou Span 2), son concepteur, Goichi Hosoda un journaliste japonais a publié aux alentours de 1969, un méta-indicateur  de trading dont l’objectif était de pouvoir anticiper la direction d’un marché boursier, qu’il s’agisse du marché des changes (Forex) ou du marché action, il a également été inventé pour de définir des niveaux de support et de résistance et des points d’achats et de ventes pour entrer et sortir sur le marché.

Un indicateur simple à utiliser

D’après les explications fournies par le site de trading « Le Guide Boursier », cet outil affiche un nuage, appelé Kumo.
Ce nuage Kumo, qui représente la zone entre la ligne Senkou Span 1et la courbe Senkou Span 2 est utilisée pour identifier les niveaux de support et de résistance.

Lorsque le prix est au-dessus des nuages ??(Kumo), nous avons une tendance haussière, à l’inverse lorsque le prix est en dessous des nuages, la tendance est à la baisse.

Nous avons le signal de vente lorsque la ligne Tenkan Sen croise celle du Kijun Sen venant d’en haut et le signal d’achat lorsqu’il la traverse en venant d’en bas.

ICHIMOKU un outil performant et innovant 

Si cette métode connaît un tel succès auprès des investisseurs, elle le doit à son mode de conception.
En effet, l’indicateur prend en compte l’ une des techniques les plus populaires pratiquées par les investisseurs, il s’agit du croisement de moyennes mobiles.Même, si les moyennes mobiles sont souvent limitées en raison de leur simplicité.

Son utilisation dans la formule de cet indicateur, permet d’obtenir une méthodologie totalement performante et innovante.
Par conséquent, la technique Ichimoku est devenu l’une des méthodologies les plus fascinantes et les plus utilisées par les traders au fil des ans, grâce notamment à sa simplicité de lecture qui est à la portée de tous!

Toutefois, il est important de préciser que les caractéristiques et les signaux d’achats ou de ventes varient fortement d’un investisseur à l’autre, en fonction de la méthodologie, des unités de temps et de sa gestion du risque.