Salle de bain : sécuriser l’installation électrique

0
127
Salle de bain sécuriser l’installation électrique

La salle de bain est un lieu humide où différents appareils électriques ont aussi leur place. Et pourtant, on sait que le passage d’un courant électrique dans l’eau peut provoquer une électrisation voire une électrocution. Pour prévenir ces risques, la mise aux normes de l’installation électrique dans ce lieu s’impose. Tout comme les travaux d’isolation, cette opération vise également le confort de la salle de bain.

Quelles sont les normes à respecter ?

Pour éviter les risques de choc électrique dans une salle d’eau, il faut porter une attention particulière dans l’agencement de cette pièce. Notamment, l’installation électrique doit respecter les normes de sécurité qui sont régies par la norme NF C15-100 pour la salle de bain. Entre autres, la disposition des appareils, les matériels utilisables et les règles de sécurité via un schéma électrique. Cette mesure sert à protéger les utilisateurs et leur garantir un confort électrique. Ainsi, il faut :

  • Séparer le circuit à courant faible du circuit à courant fort et protéger chaque ligne par des gaines spécifiques.
  • Utiliser des dispositifs capables de couper le courant en cas de court-circuit.

Des dispositifs de sécurité pour protéger vos appareils

Dans la salle de bain, vous devez utiliser plusieurs dispositifs qui vont protéger vos appareils et matériels en cas de court-circuit ou de surcharge. On peut alors utiliser :

  • Un disjoncteur différentiel 30 mA (type A) qui sert à couper le circuit électrique en cas de fuite de courant. Tous les appareils gros électroménagers comme le lave-linge ou le sèche-linge doivent être munis de ce dispositif.
  • Un fusible (en verre ou céramique) qui a pour rôle de couper le circuit en cas de passage de courant trop fort.
  • Une gaine qui sert à regrouper ou à isoler les courants de même intensité. Elle sert en même temps à cacher les fils électriques.
  • Une liaison équipotentielle ayant pour but d’annuler le potentiel électrique entre les éléments conduisant le courant. La baignoire, la tuyauterie, les éclairages, les prises de courant sont reliées entre eux et sont raccordés à la terre.

Faites connaissance avec les volumes de sécurité de votre salle d’eau

La salle de bain est répartie en quatre volumes distincts et numérotés de 0 à 3. Les appareils électriques y sont répartis en fonction de leur indice et leur classe de protection. Les indices de protection se trouvent généralement sur le manuel ou au dos des appareils électriques. Ces indices sont suivis de chiffres dont le deuxième détermine le degré de protection du matériel contre la pénétration d’eau. Ainsi, on distingue :

  • Le volume 0 qui correspond à l’intérieur de la baignoire ou de la douche (à partir du fond de la baignoire ou du receveur de douche).
  • Le volume 1 qui comporte l’espace au-dessus de la baignoire ou de la douche, sur une hauteur de 2,25 mètres à partir du fond de la baignoire ou du bac à douche.
  • Le volume 2 qui correspond à tout ce qui se trouve autour de la baignoire ou de la douche, sur une hauteur de 3 mètres.
  • Le volume 3 qui est constitué du reste de votre salle de bain, sur une hauteur de 2,25 mètres. Il doit se trouver à 60 centimètres du volume 0.

Respectez la répartition des appareils électriques dans chaque volume

Dans la salle de bain, les appareils électriques sont répartis selon les volumes.

  • Dans le volume 0, aucun appareil électrique n’y est admis.
  • Dans le volume 1, les appareils d’éclairage et les interrupteurs basse tension (12 V) y sont autorisés. Vous pouvez y installer un chauffe-eau certifié “protégé contre les projections d’eau”. 
  • Dans le volume 2, appareils de chauffage électrique ou éclairages de classe II peuvent y être installés. Seules les prises pour rasoirs avec un transformateur de séparation (à placer dans le volume 3) y sont admises.
  • Dans le volume 3, les appareils de classe I et II, les prises de courant avec terre et les boîtes de connexion sont autorisés en cet endroit. Par exemple, vous pouvez y mettre le lave-linge, le sèche-cheveux, etc. 

 

Etant très conductrices de flammes, l’utilisation des baguettes à bois est interdite. En revanche, celles en PVC sont tolérées. Les éclairages suspendus au bout d’un fil et à douilles métalliques sont interdits dans l’ensemble de la salle de bain.

 

L’importance du devis pour une installation électrique dans la salle de bain

Pour appliquer les règles de sécurité et pour installer les appareils selon la norme, vous devez recourir aux services d’un professionnel pour faire l’installation électrique dans votre salle de bain. Le prix d’une telle intervention peut être assez élevé. Cela dépend des types de travaux à réaliser, des matériels nécessaires, mais aussi du professionnel engagé. Ainsi, voici ce que nous vous conseillons :

  • Faites une sélection d’entreprises ou d’électriciens avant de décider. Demandez un devis pour chaque installation. Un vrai professionnel doit être en mesure de vous donner un devis.
  • Faites établir au moins trois devis pour vous assurer de l’honnêteté et du sérieux du professionnel.
  • Autrement, vous pouvez aussi demander des devis en ligne pour connaître le prix proposé. Plusieurs plateformes proposent ce service.
  • Surtout, ne négligez pas le coût de déplacement de l’électricien. Cela peut influer sur le tarif.